Sortir de UE, de l'EURO ! ?

Publié le par frico-racing

Sortir de UE, de l'EURO ! ?

Les lignes bougent !

Tabou suprême, évoquer la sortie de l'UE et de l'euro, était encore récemment considérée comme une hérésie, un blasphème...Pourtant depuis l'épisode Grec, les choses semblent enfin bouger (le plan B évoqué par Varoufakis ou le PG, par exemple *).

La situation grecque, sa mise sous « tutelle » par l’UE et le dictat Allemand ont le mérite de ne laisser aucun doute : L’Union européenne est intrinsèquement irréformable et fondamentalement anti-démocratique. En son sein, une politique au profit des peuples plutôt qu’a celui de la finance et des grandes entreprises semble dès lors impossible. Cette Union Européenne et cet Euro sont et resteront, jusqu’à ce que les peuples souverains les abattent comme jadis les privilèges et la monarchie, les armes du libéralisme financier...

Les yeux commencent a s’ouvrir à gauche.

Nombreux sont ceux qui s’aperçoivent que les faits donnent raison à ceux qui expliquent depuis toujours qu’il n’est pas d’alternative populaire, progressiste, écologiste, démocratique sans sortir de l’UE et de l’euro...

Traditionnellement défendue par la gauche de la gauche française, la stratégie dite "de changement de l'intérieur de l'Europe" a, depuis l'épisode Grec, du plomb dans l'aile (voir articles plus bas)...Souhaitons que les mois qui viennent voient enfin s'ouvrir ce débat trop longtemps retardé !

Ce déni de réalité (FDG-PCF-NPA, syndicats…) conduit à une impasse politique et désarme les travailleurs au moment où l’UE et l’euro permettent à l’oligarchie financière (véritable MAFIA) de mener une offensive totale et sans fin contre les conquêtes sociales et démocratiques des peuples d’Europe. A quoi aurait donc servi l'opposition au traité de Maastricht et le NON à la constitution de l'UE ?? Qu'on le veuille ou non, la faiblesse des résultats de "l'autre gauche", l'abstention et la montée du F-HAINE sont en partie, le résultat de ce déni.

Oui, une alternative est possible.

Alors que l'affrontement de classe est renforcé par l’accélération de la crise systémique du capitalisme, à l'inverse d'un hypothétique "changement de l'intérieur" (reporté aux calendes ?), porter le mot d’ordre "sortie de l’UE, de L'EURO, de L'OTAN pour retrouver notre souveraineté nationale", c’est ouvrir le champ des possibles à un véritable pouvoir populaire pour construire une autre société. C’est offrir ici et en Europe, une perspective concrète et immédiatement révolutionnaire de remise en cause du système capitaliste.

frico

Articles associés :

  1. De la "bonne" utilisation des crises et catastrophes
  2. Le Grand Traité Transatlantique (TAFTA) expliqué aux nuls
  3. Connaissez vous le TISA ?
  4. L'Europe ? en finir...mais par la gauche !
  5. "La Grèce a servi de cobaye à la théorie du choc"
  6. Pourquoi ?
  7. Faut il sortir de l'euro ? (Jacques Sapir)
  8. LA DETTE PUBLIQUE ET LA BANCOCRATIE (+vidéo)
  9. L'EURO ? L'ARNAQUE !
  10. L'EURO a dix ans
  11. Le pacte de stabilité, c'est l'austérité à perpet'
  12. Baisser les impôts ? Bientôt la déclaration, parlons en !
  13. Hollande, un an et un premier bilan
  14. Fraude fiscale pour les uns et austérité pour les autres
  15. "La règle d'or" c'est l'austérité sans fin !

Commenter cet article

Michèle Dessenne 04/08/2015 23:20

Pourquoi ne citez vous pas le M'PEP qui argumente en faveur de la sortie de l'euro, de l'UE et de l'OTAN depuis 2008 ? et le livre de Jacques Nikonoff "SOrtons de l'euro" ? le M'PEP n'a cessé de proposer un débat public avec le PG et le PCF et toutes les orgas du Front de Gauche sur ces questions. En vain. Toute la gauche de gauche unie pour accuser le M'PEP d'être d'horribles nationalistes... Alors oui aujourd'hui la situation de la Grèce contraint certains à ouvrir les yeux mais encore à demi. N'hésitez pas à lire les textes publiés sur www.m-pep.org.

frico 05/08/2015 14:41

Ce que vous dites à propos du M'PEP est exact, souhaitons que les choses évoluent dans ce sens !